flyer_040703shortcircuit800
  • Date: 03 juillet 2004
  • Time: 18:00
  • Location Silver Club Area, Payerne

Short Circuit Open Air – 3 juillet 2004

Le temps aujourd’hui est magnifique, on décide donc de monter tôt sur Payerne pour profiter de la grillade-party qui propose un before convivial à la Short Circuit qui se déroule donc cette année en Open-Air juste à côté du Silver Club de Payerne dans la plus grande légalité ! Une soirée à l’origine mise sur pied pour l’anniversaire conjoint de Gemini et Sysmik …

Arrivé sur place c’est tout d’abord l’étonnement quand on voit la qualité de l’infrastructure installée : grande scène sous un demi-arc, gros son, beaucoup de lights disposé sur la scène et autour de l’endroit, ce dernier étant magnifique : comme un petit parc en pleine nature. Sublime déco goa qui égaie les lieux, bars, feu pour la grillade, et le soleil bien sûr !

A peine arrivé sur le coup des 18h30, on déballe les saucisses, le feu est déjà prêt à les acceuillir ! Les premiers Electronismiens débarquent : Dzan et ses amis, Lsd1980 et sa copine, Chips & sa copine, LN, Val, Jerks, Nout et j’en passe … Excellent le monde à bien suivit pour cette grillade-party, je suis moi-même étonné ! Ambience bonne-enfant, bouteilles de vin et de bière, fond musical psyché … vraiment un bon moment !

A 20h Madanax qui vient juste d’arriver passe au platine pour lancer officiellement la soirée : un set tout en progression, bien maitrisé et qui colle bien à l’horaire, excellent ! Il y a peut être déjà une petite 60aine de personne ce qui est vraiment bien à cette heure là !

21h c’est Jerk qui reprend les rennes : il se lance dans des choses plus electro, là aussi une sacrée classe derrière les platines : précision et choix musical original, bravo ! Le public ne s’y trompe pas et on voit les têtes qui bougent et les pieds qui battent la mesure.

22h. Didlow est à la bourre mais arrive quand même juste à l’heure pour son set … Il semble un peu perdu dès les premières minutes, il n’arrive pas à caller ses plaques bien que le public soit déjà acquis à sa cause … En fait sur tout les sets que j’ai entendu de lui celui de ce soir sera le moins bon : il est visiblement pas à l’aise avec l’electro qu’il nous passe et le public le ressent, il me confiera d’ailleur après coup que son style de prédilection reste tout de même la techno dancefloor. Quoiqu’il en soit le public est un peu déçu ce soir de notre Did national.
23h. Sysmik se lance dans son set, lui aussi tout en progression : un début tekhouse motivant, le public commence à se masser sur le dancefloor et à bien bouger. Il vire napoli-tek, puis techno tout court sur la fin, un set bien motivant de la part du co-organisateur de cette soirée ! La nuit est maintenant tombée sur le Silver Area et on sent les gens prêt à se lâcher …

Minuit je reprends les platines, un grand plaisir à mixer sur un tel son et en plein-air, j’ai pris quelques vieilles plaques comme le « Real Thing » de The Source ou « Afghan Acid » de Tim Taylor, quel joie de les mixer avec des trucs plus récent et de retrouver quelques sons old-school. Le public bouge bien sur le dancefloor.

A 1h c’est au tour de Natis Merio. Il débute en prenant quelques risques avec une techno pointue, mais les risques paient ce soir et le public est ravi de son excellent prestation : précis et original, un set puissant et mental qui il en a l’habitude, excellent !2h. Le public est à son maximum : peut être un peut moins de 300 personnes, ce qui est au final un peu moins que ce qu’on espérait ce soir, mais l’important est que les gens soient là pour faire la fête, et c’est bien le cas ! Jack Demon se lance dans un set bien carré et ravageur qui fait mouche : ça hurle et ca bouge, excellente technique lui aussi !

A 3h c’est Gemini qui va cloturer cet Open-Air. Dès l’annonce de son nom le public se regroupe encore plus sur le dancefloor malgrès le froid qu’il fait cette nuit. La fin officielle est prévue à 4 heure, mais on sent bien que ça va être impossible à tenir … Gemini est lancé et rien de l’arrête : ca tappe, c’est puissant et radical … du Gemini dans toute sa splendeur quoi ! Au final il nous fera un set de presque 2 heures ! Et la soirée se termine donc aux alentours de 5 heures ici au Silver avec un public visiblement enchanté par ce lieux et cet cuvée 2004 de Short Circuit.

Mais la soirée n’est pas terminée pour autant car Sysmik nous a encore concocté avec Sledge un after à quelques minutes de là … ! En effet après quelques minutes de route on découvre une grande clairière dans laquelle un son en Turbo est monté et crache déjà ses décibels … Le spot est magnifique pour une after, il fait vraiment froid à cette heure là, un gros feu réchauffe les motivés sur l’excellent sélection de Dj Sledge qui sait trouver les bons titres pour motiver cet after !

Le soleil a un peu de peine à transpercer les grands arbres qui nous entourent, mais les gens dansent pour se réchauffer, notre Gettho Po national passe au platines pour une selection electro-tek, on y reconnait le mythique acid-anthem de Josh Wink « Higher State of Conciousness ». Quand le soleil commence enfin à chauffer il est déjà 9 heure du mat et c’est Sysmik qui reprend les platines.

(par Hervé Geuggis /Terrorist/electronism.net)

© 2017 Short Circuit.
Powered by 8bitstudio